Manuel WordPress 2020 : 50 fonctionnalités de WordPress .com et .org

Aujourd’hui, nous voulons partager avec vous ce guide WordPress en 50 étapes. Nous avons rassemblé toutes les fonctionnalités que nous avons expliquées sur WordPress dans notre cours de gestionnaire de communauté pour servir de guide de révision pour les étudiants. WordPress .com et .org ont de nombreuses fonctionnalités qui peuvent vous permettre de faire beaucoup de chemin. Les connaissez-vous toutes ?

Si vous utilisez WordPress.org sur votre propre hébergement, la plupart des fonctionnalités suivantes sont les mêmes. Là où c’est différent, je vous dirai que cela fonctionne pour les deux versions de WordPress. Vous disposerez également d’autres fonctionnalités supplémentaires grâce aux plugins et aux thèmes. Nous n’en parlons pas ici, mais vous pouvez compléter cette lecture avec Les meilleurs plugins WordPress. Si vous avez des doutes sur cette installation, je vous recommande ce tutoriel pour installer WordPress sur votre serveur.

Malgré cela, WordPress.com est la meilleure plateforme pour écrire votre blog et possède de nombreuses fonctionnalités. Les connaissez-vous toutes ?

Qu’est-ce que WordPress.com et en quoi est-il différent de son grand frère WordPress.org :

WordPress.org fait référence au système de gestion de contenu le plus utilisé dans le monde, que nous pouvons télécharger gratuitement et installer sur notre propre serveur. WordPress.com est un système développé par la même société, Automattic, qui nous permet, en utilisant leurs serveurs et le même logiciel libre (avec quelques limitations), d’avoir notre propre blog ou site web rapidement et gratuitement.

Dans la version « point com », nous n’aurons pas à nous soucier des bases de données, de la sauvegarde ou de la sécurité, puisque tout repose sur elles. Dans le « dot org », ces tâches réagissent sur l’utilisateur lui-même et sur son fournisseur d’hébergement. Dans cet article, nous allons voir toutes les fonctions de la version point com, plus accessible à tous. La plupart d’entre eux fonctionnent de la même manière dans la version point com.

Quelques avantages de WordPress

Les avantages les plus notables sont la rapidité d’installation de WordPress, sa facilité d’utilisation, sa puissance et son optimisation pour le référencement. Vous pouvez créer un simple blog, un magasin en ligne complet ou une classe virtuelle. Bien qu’il nécessite un certain apprentissage, une fois que vous avez compris le fonctionnement du système, son utilisation est rapide, intuitive et similaire pour tous les sites que vous gérez.

Comprendre le fonctionnement de l’éditeur de texte WordPress

Les titres

Il est important de rappeler l’importance des titres, en particulier pour nos articles, ils doivent attirer l’attention et générer du trafic vers notre site à partir des réseaux et autres sites web.

N’oubliez pas que 60 est le nombre maximum de caractères que Google nous montre dans les résultats de recherche, alors essayez de ne pas en faire trop. Profitez-en toujours pour y inclure vos mots-clés. Tout au long de votre article, essayez de diviser le contenu en utilisant des titres plus petits, qui orientent le lecteur et, là encore, incluent les mots-clés.

Mais… Que sont les mots-clés ?

Les mots clés sont fondamentaux pour le positionnement, les moteurs de recherche les reconnaissent par leur localisation et leur densité. Les lieux les plus importants sont les titres, organisés hiérarchiquement de <h1> à <h6>. Les deux cents premiers mots de l’article et la fin de celui-ci sont également des endroits bien en vue.

La densité idéale de mots-clés est d’environ 2 à 3 %, vous pouvez utiliser des outils comme le plugin SEO by Yoast ou l’outil en ligne Internet Marketing Ninjas pour mesurer la densité. Il est fortement recommandé d’utiliser Google Trends et Adwords pour présélectionner vos mots clés pour chaque article ou page que vous allez publier. Si vous utilisez WordPress.org, voici les plugins essentiels pour le référencement dans WordPress.

Outil « Quote »

Outil peu utilisé par WordPress et d’autres éditeurs de texte, il nous permet de mettre rapidement en page un paragraphe différemment du reste pour souligner que son contenu est une citation ou un témoignage. Cela permet d’améliorer l’aspect de nos publications.

Outil permettant d’ajouter un lien hypertexte

Si vous ne savez pas de quel outil je parle, vous devriez commencer à l’utiliser dès maintenant. Il s’agit d’un petit bouton avec une chaîne de caractères provenant de l’éditeur de texte, qui nous permet d’insérer rapidement des liens.

N’oubliez pas de remplir le titre afin que les informations relatives à ce lien s’affichent lorsque nous y atterrissons. Il est très important que vous utilisiez l’option « Ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre/un nouvel onglet » si vous ne voulez pas éloigner vos lecteurs de votre page, en particulier pour les liens vers votre site web. À côté, vous verrez une autre icône similaire mais avec une chaîne brisée, utilisez-la pour supprimer les hyperliens.

L’alignement et l’indentation du texte augmentent

Comme dans tous les autres éditeurs de texte, nous disposons des options habituelles d’alignement des paragraphes, à gauche, à droite, centrés et justifiés. Utilisez celui qui vous convient le mieux à un moment donné en fonction de la mise en page de votre message ou de votre page.

N’oubliez pas qu’un bon article doit entrer facilement par l’œil, invitant à la lecture. L’augmentation et la réduction de l’indentation du texte est un outil très utile pour organiser le contenu de manière hiérarchique. C’est particulièrement important lorsque l’on travaille avec des listes, car cela nous aide à créer des listes au sein d’autres listes.

Alignement de l’image

Tout comme nous alignons correctement le texte, nous pouvons et devons faire de même avec les images. Veillez à ce que le texte soit toujours cohérent avec l’image, autour de 65% VS 35%, par exemple, donc faites attention à la taille à laquelle vous placez l’image, qu’elle ne rende pas la lecture difficile et qu’elle ne soit pas trop lourde.

Titre, alt et taille de l’image

Lorsque vous téléchargez une nouvelle image (et tout autre fichier) dans votre bibliothèque WordPress, essayez de compléter les données : le nom du fichier (que vous attribuez sur votre disque dur), le titre, la description et la légende (ce texte apparaîtra probablement en bas de la photo, donc la plupart du temps je l’ignore).

Faites attention à ne pas lier l’image à elle-même si ce n’est pas nécessaire, la plupart des photos que nous utilisons dans les posts sont destinées à animer le contenu, elles n’ont pas de but didactique, il n’est donc pas logique de les lier sur elles-mêmes. Attribuez la taille correcte pour votre utilisation. Vous pouvez toujours l’insérer à sa taille réelle et ensuite la diminuer dans la fenêtre des paramètres de l’image dans l’éditeur, dans la colonne des pourcentages. Dans cette même fenêtre, dans les paramètres avancés, vous pouvez écrire la taille en pixels directement mais attention aux proportions.

Bordure, espace vertical, espace horizontal :

Dans ce même onglet des « paramètres avancés » de l’image, vous verrez 3 boîtes de propriétés : bordure, espace vertical et espace horizontal. La bordure est peu utilisée et je ne la trouve pas très utile, essayez de lui donner une valeur en pixels, voyez si vous l’aimez. Ce qui est intéressant, ce sont les valeurs de l’espace, de la marge, que l’image va avoir à ses côtés. Insérez une valeur en pixels, par exemple 10, voyez à quoi cela ressemble, essayez que le texte et l’image de vos posts ne se chevauchent pas.

Par défaut, vous mettrez une marge en haut et en bas ou à gauche et à droite, disons par paires. Si nous voulons seulement une marge sur un des côtés, par exemple celui de gauche, vous feriez la chose suivante : ajoutez la valeur dans la case d’espacement horizontal, cliquez en dehors de la case pour la rendre effective, vous verrez qu’elle écrit un texte dans la case de style. Eh bien, il suffit de supprimer le côté qui ne nous intéresse pas, dans cet exemple le droit, donc je supprime « marge-droite : 10px ; » et c’est tout.

Outil « More »

« L’outil More est votre ami », je dis toujours à mes amis qui passent par AulaCM, pourquoi ? Eh bien, principalement parce qu’il nous permet d’afficher un extrait de nos articles sur la page d’accueil de notre blog, ce qui allège cette page pour les navigateurs et encourage les utilisateurs à naviguer davantage sur notre site. C’est un gros problème d’avoir de longs articles sur la page d’accueil sans la balise plus, il est probable qu’ils n’aident pas du tout les lecteurs.

Comment l’utiliser ? Très simple, il suffit de positionner le curseur à l’endroit où vous souhaitez insérer le lien « continuer la lecture » (ou équivalent, selon le modèle), il est recommandé que ce soit juste après l’introduction du billet.

Création de listes numérotées et non numérotées :

Je suppose que vous avez remarqué combien il est courant de poster par points ou par listes. Il est beaucoup plus recommandé d’utiliser l’outil de création automatique de listes de l’éditeur de texte que de créer les listes manuellement en mettant des traits d’union ou des chiffres et en donnant l’espace quelques fois.

Chaque saut de ligne sera un nouveau point. Vous pouvez choisir entre des listes numérotées et non numérotées. Comme je l’ai déjà mentionné, cet outil, combiné à la possibilité d’augmenter l’indentation, nous permet de créer des listes à l’intérieur d’autres listes, une façon très simple et claire d’ordonner les informations et de générer des répertoires ou des index.

Insertion de formulaires

Un formulaire de contact est quelque chose de presque essentiel dans un blog ou sur le web. WordPress nous rend la tâche très facile puisqu’il s’agit d’une fonction implémentée dans WordPress.com et très facile à mettre en œuvre dans WordPress.org, que ce soit par Jetpack ou tout autre plugin.

Il suffit de cliquer sur notre bouton d’édition de texte, de modifier les champs que nous voulons afficher et de remplir l’emplacement et le sujet des courriels. Ce point du sujet est important, surtout lorsque nous avons plus d’un formulaire sur notre page, car il nous indique d’où ils nous ont écrit. Je vais rapidement passer en revue les caractéristiques des formulaires sur WordPress.com, qui est le même que celui que nous utilisons par l’intermédiaire de Jetpack :

  • Modifier un champ : chaque champ a sa propre option pour modifier le texte que nous voulons afficher avec les informations de ce qui doit être rempli dans chacun d’eux.
  • Ajouter un champ : nous pouvons ajouter autant de champs que nous le souhaitons en appuyant simplement sur le bouton.
  • Types de champs : nous avons jusqu’à 8 types de champs, allant de simples boîtes de texte à des listes déroulantes avec plusieurs options ou cases à cocher. Dans chacun d’eux, nous pouvons configurer qu’il s’agit d’un champ obligatoire ou non.

Modifier l’URL de notre article ou de notre page

Si vous regardez, juste en dessous du titre de votre article ou de votre page, vous avez le lien permanent par lequel il sera trouvé dans les navigateurs. Vous pouvez modifier l’URL que vous souhaitez voir apparaître dans la barre d’adresse en cliquant simplement sur modifier. Essayez d’utiliser un texte qui vous aide à vous positionner. Il est également essentiel d’utiliser cette option lorsque nous mettons des titres temporaires, afin qu’ils restent écrits.

Insérer une image dans un message

C’est l’une des fonctions les plus utilisées lors de la rédaction de messages ou de la création de pages. Après avoir cliqué sur « add object » ou « add multimedia », nous téléchargerons l’image depuis notre disque dur ou nous la choisirons dans la bibliothèque si nous l’avons déjà téléchargée dans notre WordPress. Nous sélectionnons l’image et configurons quelques brèves options qui sont affichées à droite.

Comme nous l’avons déjà mentionné, nous devons compléter au moins le titre et le texte alternatif (c’est celui qui sera affiché lorsque, pour une raison quelconque, l’image ne peut être affichée). Maintenant, nous configurons si nous voulons que l’image soit liée, ou non, et où. La prochaine étape consiste à décider de l’alignement, de la manière dont nous voulons que l’image soit affichée dans le message par rapport au texte et à la boîte contenant notre message.

Enfin, nous devons décider de la taille. Par défaut, WordPress fait 3 variations de chaque image (vignette, moyenne et grande), en dehors de l’image originale en taille réelle. Il ne reste plus qu’à l’insérer dans le message ou la page. Comme nous l’avons vu précédemment, toutes ces options peuvent être modifiées ultérieurement grâce au bouton « Modifier l’image ».

Insérez un tweet

WordPress permet d’insérer très facilement des tweets dans nos messages. Au point com, vous verrez que la fenêtre d’insertion d’objet (ou de média) vous donne la possibilité d’ajouter directement un tweet, vous permet de faire une recherche par utilisateur, hashtag ou lieu, entre autres.

Pour ceux de dot org, la chose est aussi assez simple (ces étapes peuvent aussi être suivies pour WordPress.com) puisqu’il suffit de copier le lien vers le statut du tweet : trouvez votre tweet, cliquez sur la date et copiez l’url de la nouvelle page où ce tweet est affiché. Collez ce lien dans votre message, directement, et vous avez terminé.

Créer une galerie

Alors que dot org dispose d’une infinité de plugins pour afficher des images, chez dot com, nous devons nous contenter de cette seule option. Il est très utile. J’explique brièvement comment l’utiliser : au lieu d’insérer une image comme auparavant, nous avons créé une galerie, un groupe d’images qui seront montrées ensemble.

La galerie nous offre différentes options de présentation, je recommande tout particulièrement la « mosaïque de tuiles » car elle nous permet de créer des boîtes à lumière pour les images individuelles, ce qui est très utile pour les tutoriels qui doivent illustrer les choses graphiquement.

Insérez une vidéo Youtube

Comme pour les tweets, WordPress.com nous donne la possibilité d’insérer une url YouTube qu’il transformera automatiquement en une vidéo intégrée à notre page. Cela se fait grâce aux shortcodes implémentés dans les fonctions de WordPress, en fait, vous verrez que le lien que vous avez collé le transformera légèrement et le mettra entre crochets.

Avec WordPress.org nous ferons la même chose mais en copiant et collant le lien manuellement, à part, dans ce cas, nous pouvons utiliser quelques plugins simples pour afficher les vidéos dans une lightbox et utiliser une image spécifique comme lien. Je recommande cet article avec 20 astuces pour améliorer votre marketing vidéo et votre référencement sur Youtube.

Insérez un son de Soundcloud ou de Bandcamp

L’insertion d’un fichier audio dans WordPress.com est assez simple puisque dans les options de partage d’un fichier de nos comptes, soit Soundcloud ou Bandcamp, on trouve un code spécifique pour WordPress. Collez ce code dans votre page ou votre message et vous avez terminé. Pour .org, nous pouvons utiliser un plugin comme Soundcloud is gold, Jetpack ou un autre plugin qui interprète correctement les iframes.

Insérer l’enquête

Les enquêtes sont une bonne ressource pour ouvrir le débat ou pour trouver l’inspiration lors de la rédaction de nouveaux éléments pour nos blogs. WordPress.com propose cette fonctionnalité de manière très simple, presque aussi simple que l’insertion d’un formulaire de contact. La seule différence est que nous devrons nous enregistrer à Polldaddy par un processus rapide. Une autre option, pour moi plus complète, est d’utiliser les formulaires proposés par Google, Google Forms, qui peuvent être intégrés dans notre WordPress grâce à un code que nous obtenons sur la page où nous créons les formulaires, dans « File>Embed ».

Insérer SlideShare

Les présentations SlideShare sont une ressource assez courante que nous pouvons utiliser dans nos articles pour compléter l’information et ajouter plus de valeur à notre blog. Nous obtiendrons du trafic vers les présentations, les nôtres ou celles des autres, que nous voulons promouvoir.

Les insérer est assez simple, encore une fois, il suffit d’aller dans « Partager » dans le diaporama et de chercher l’option avec l’icône WordPress, là vous trouverez le lien habituel que nous collerons dans notre blog, il sera affiché dans votre post et il sera interactif.

Formats d’entrée

Les formats d’entrée sont l’une des choses les moins utilisées dans WordPress, non sans raison. En fait, le format de saisie standard nous permet de faire presque tout ce que le reste d’entre nous permet, de sorte que son utilisation est réduite à des occasions très spécifiques, comme la création d’un billet qui est une citation en soi et que nous voulons présenter d’une manière particulière. En outre, ces formats dépendent de chaque modèle, nous devrons donc examiner un peu dans chaque cas s’ils en valent la peine.

Image exceptionnelle, différences entre les modèles

L’image surlignée de chaque article ou page est une caractéristique qui donne à l’image que nous choisissons une importance particulière. Il peut s’agir de l’image qui mène notre article ou qui est affichée sur la page d’accueil du blog, illustrant l’extrait de l’article. Presque tous les modèles les montrent d’une manière ou d’une autre, mais vous devrez enquêter 5 minutes pour voir où, car c’est différent dans chaque sujet.

N’oubliez pas de l’utiliser, c’est une fonctionnalité très utilisée dans WordPress, dans toutes sortes de modèles. Vous trouverez l’option image surlignée à droite de l’éditeur de texte, sous les balises.

Copier l’article et demander un retour d’information :

WordPress.com, dans la rubrique « Assistant d’écriture », met à notre disposition deux outils permettant de gagner du temps. La première consiste à copier un article existant comme modèle pour un autre article que nous allons écrire. Supposons que vous ayez très bien travaillé sur la mise en page d’un billet, alors utilisez-le comme modèle et gagnez du temps.

Le deuxième outil est de demander un avis sur votre nouveau poste, l’idée est vraiment bonne et son fonctionnement est facile, il s’agit d’envoyer par courrier un lien vers votre projet. Notre ami lecteur pourra effectuer des corrections dans une fenêtre très confortable, avec le poste à droite, les commentaires à gauche et un bouton pour envoyer le feedback.

Options de publication

Options très intéressantes pour laisser les publications programmées dans le futur, style tampon, et pour publier au passé si nécessaire (par exemple pour ordonner nos entrées et mettre en évidence une certaine au début de notre blog). Dans la case « Publier », où il est écrit « publier » ou « posté », nous pouvons rapidement changer la date de notre message WordPress. Il s’agit d’un outil important pour la conception d’un calendrier de publication dans le cadre de notre stratégie de marketing en ligne, comme nous vous le disons dans notre manuel.

Dé-publier une entrée

Comme dans le cas précédent, dans la même case mais sous l’option « statut », vous trouverez un menu déroulant qui vous permet de modifier le statut de votre publication. De la publication à l’ébauche, de l’ébauche à la révision en cours, etc. C’est cette option que vous devrez utiliser pour dépublier une entrée.

Options d’affichage

Lorsque vous modifiez un message ou une page, regardez en haut à droite de votre WordPress. Vous verrez une petite fenêtre qui indique « Options d’affichage », cliquez dessus et vous verrez un menu s’afficher en haut.

Ces cases sont celles que vous verrez par défaut dans votre fenêtre de création de poste et de page, lorsque vous ferez défiler la page. Je vous recommande de les vérifier toutes, au moins au début, pour que vous puissiez enquêter un peu et savoir à quoi vous avez affaire.

Trackbacks et pingbacks

Les trackbacks sont en quelque sorte des mentions sur Twitter. Si vous nommez un blog ou un site web, envoyez-lui un trackback pour le lui signaler.

En revanche, le pingback renvoie au cas inverse, il s’agit d’une notification sous forme de commentaire pour vous faire savoir que votre article a été mis en lien depuis un autre site web, vous pouvez l’approuver pour que le lien apparaisse comme un commentaire, le modifier ou le supprimer.

Alors ne paniquez pas quand vous avez des pingbacks, ils sont bons.

Révision de notre panel d’administration WordPress

Les sections de votre menu d’administration de gauche vous donnent accès aux publications et à la configuration du contenu de votre page.

Catégories

Les catégories définiront l’ensemble des sujets que nous traitons dans notre blog. S’ils sont utilisés correctement, ils aideront nos lecteurs à s’orienter et à trouver rapidement et facilement le contenu qui les intéresse.

Essayez d’utiliser les mots clés qui définissent votre blog comme des catégories, cela aide également les moteurs de recherche à positionner votre blog puisque les catégories génèrent une url avec leur nom.

Essayez de ne pas en créer trop, 5 ou 6 devraient suffire. Vous pouvez les créer soit à partir de leur section, soit à partir de chaque poste, dans la case « assigner une catégorie ».

Les Tages ou étiquettes

De la même manière que les catégories définissent le thème du blog, les balises feront spécifiquement référence à chaque article. Ils devraient être les mots-clés les plus pertinents de notre article. N’hésitez pas à les utiliser, choisissez 4 ou 5 pour chaque poste. Comme pour les catégories, vous pouvez les créer à partir de leur section ou de votre nouveau poste.

Les médias

Dans la section médias, vous trouverez tous les fichiers que vous téléchargez sur votre blog, que ce soit des images, des pdfs, des audios, des vidéos… La fenêtre principale vous montre une liste de tous les éléments, c’est intéressant car on peut voir quelles images on utilise et lesquelles on n’utilise pas, ainsi la tâche de nettoyer périodiquement notre WordPress (rappelez-vous que dans la version gratuite vous avez une limite de 3 gB) devient plus facile.

Faites attention car les images assignées aux widgets et aux emplacements spéciaux ne sont pas reflétées, vous pourriez donc supprimer certaines images que vous utilisez car il n’indique pas, indique seulement celles assignées aux pages ou aux messages.

Liens

Dans le menu latéral de notre panneau WordPress, vous trouverez une section faisant référence à des liens. Utilisez-le pour promouvoir des blogs, des sites web et des sites d’intérêt à travers votre page.

Une fois que vous avez rempli les champs nécessaires (n’oubliez pas d’attribuer des catégories aux liens pour les garder organisés), vous pouvez les afficher dans votre barre latérale ou votre pied de page à l’aide d’un widget appelé blogroll. Il est également fortement recommandé que les liens s’ouvrent dans un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre : dans la destination, sélectionnez « _blank ».

Modifier le support

Si nous voulons modifier les données d’un fichier déjà téléchargé, nous pouvons y accéder à partir de la liste des médias, en utilisant l’option « modifier ». Dans cette fenêtre, nous corrigeons le titre du fichier, le texte alternatif, la description et la légende. C’est le meilleur endroit pour copier l’URL de ce fichier, le lien vers cet élément.

Pages

Les pages sont généralement utilisées pour montrer un contenu statique, elles sont essentielles pour mettre en place des sites avec une structure de page web. Contrairement aux blogs, ils ne sont pas automatiquement mis à jour à chaque publication.

L’exemple le plus clair est la page « À propos de moi », où l’auteur d’un blog peut en profiter pour communiquer certaines informations personnelles qui seront fixées au cours d’une saison, un autre exemple très clair est la page « Produits et services » qui peut avoir n’importe quelle entreprise.

Sa création est plus ou moins similaire à celle d’un post, alors n’oubliez pas d’aligner correctement les images et le texte. C’est un bon site pour inclure notre formulaire de contact et tout tweet ou vidéo pertinent que nous voulons promouvoir.

Les pages, pour être accessibles à partir du menu de navigation de notre site, doivent être assignées à partir de la section du menu, dans Apparence, nous le verrons ci-dessous.

Commentaires

Dans cette section, vous pouvez voir et modérer tous les commentaires que vous recevez sur les articles de votre blog. De là, vous pouvez les approuver s’ils sont en attente de modération, les rejeter, les modifier, par exemple pour corriger des fautes d’orthographe, ou les supprimer. Vous pouvez répondre aux commentaires directement à partir de cette fenêtre, sans avoir à vous rendre sur le poste concerné.

Suggestions

Dans cette fenêtre, nous verrons les résultats des enquêtes Polldaddy que nous avons créées, nous pouvons les éditer et copier le lien pour l’insérer dans un autre billet ou une autre page. Vous verrez également les cotes d’écoute, qui font référence aux lecteurs qui marquent l’étoile lorsqu’ils apprécient l’un de nos articles.

C’est similaire à ce qui se passe sur Facebook. C’est l’une des caractéristiques qui rend WordPress.com similaire à un site de réseau social. Vous recevrez dans cette section les réponses aux demandes de retour d’information que vous avez formulées.

Menu Apparences

Vous utiliserez beaucoup cette section, surtout au début, jusqu’à ce que votre blog soit plus ou moins bien présenté et configuré. Je vais faire un bref rappel de ce que vous y trouverez.

Thèmes

C’est à partir de là que vous choisissez le modèle sur lequel vous allez construire votre blog. La variété sur WordPress.com n’est pas trop grande, mais vous trouverez certainement quelque chose qui vous conviendra. Prenez le temps d’essayer différents modèles et découvrez les options que chacun d’entre eux vous offre.

C’est très amusant au début, mais cela peut devenir une tâche sans fin si vous ne vous décidez pas, alors fixez un délai, et commencez à écrire ;). Certains modèles sont premium, c’est-à-dire payants. Essayez une bonne saison de modèles gratuits et ensuite, si vous le souhaitez, essayez un modèle payant, lorsque vous l’aurez bien compris. Si vous avez besoin d’aide, voici 10 conseils pour choisir un modèle WordPress.

Personnaliser

Vous accéderez à un écran de configuration du modèle sélectionné, c’est l’endroit où vous pourrez étudier les options du thème et le mettre en page, dans la mesure du possible. Là encore, vous verrez qu’il existe plusieurs options de paiement, en fonction des thèmes.

Widgets

Les widgets sont de petites applications qui sont placées à des endroits supplémentaires dans le thème, généralement des barres latérales et des bas de page. Ils constituent un moyen très simple d’ajouter du contenu supplémentaire, comme des liens vers des réseaux sociaux, la blogroll que nous avons vue plus tôt, la suggestion de contenu pertinent ou récent de notre blog, etc.

C’est facile à utiliser, il suffit de faire glisser le widget que vous voulez utiliser dans l’une de vos zones de widgets, de le configurer, en fonction de son type et c’est fait. Les plus courantes sont la photo de l’auteur, les réseaux sociaux, Twitter TL, une page de fans sur Facebook, il y en a beaucoup.

N’oubliez pas que tous les modèles n’ont pas le même espace pour les widgets, certains vous permettent seulement de les placer dans le pied de page, alors gardez cela à l’esprit lorsque vous choisissez le thème.

Menus

Les menus de WordPress nous permettent de naviguer dans les différentes pages d’un site. Ils sont très importants et nous devons bien les comprendre. Il y a essentiellement trois éléments qui peuvent être ajoutés à un menu : les pages que nous avons créées, les catégories que nous utilisons pour nos articles, et les liens personnalisés, qui servent à relier notre blog à un autre site, comme une boutique que nous avons sur une autre plateforme, notre chaîne YouTube, ou tout autre chose dont nous avons besoin.

Nous pouvons également créer facilement des sous-menus avec ces liens. Tous les éléments ajoutés au menu apparaîtront dans cet ordre dans la barre de navigation de notre site. Changer l’ordre est une question de clic et de déplacement, très facile.

En revanche, en fonction de chaque thème, vous aurez la possibilité d’afficher plus d’un menu, par exemple un menu principal dans la barre de navigation et un menu secondaire dans le pied de page. Quel menu est affiché dans chaque site que vous configurez dans l’onglet « Gérer les lieux ».

Mobile

N’oubliez pas de configurer correctement cette partie afin que la navigation de votre site mobile soit la plus agréable possible.

Les utilisateurs

Le panneau des utilisateurs vous permet de voir qui peut publier sur votre blog et ajouter de nouveaux contributeurs, ainsi que de modifier les informations de chacun et les privilèges d’accès des auteurs. Les rôles les plus courants sont celui de l’auteur, qui peut écrire et publier ses propres messages, celui de l’éditeur, qui peut éditer et publier n’importe quel message quel que soit l’auteur, et le rôle d’administrateur, qui est celui que vous utiliserez en ce moment dans votre blog et qui n’a pas de limites.

Dans « Mon profil », vous trouverez les cases que vous devez remplir avec les informations vous concernant et concernant vos collaborateurs. Portez une attention particulière à « Afficher le nom publiquement comme », ce nom sera celui qui apparaîtra comme l’auteur des messages et commentaires, assurez-vous que c’est votre vrai nom et non votre nom d’utilisateur avec des acronymes, des traits d’union et non prononçables ;).

Gravatar

Gravatar est une page qui fait partie de WordPress.com et qui gère les avatars publics des utilisateurs de WordPress. Cela signifie que tous les lieux publics, tels que les commentaires, où vous participez, afficheront automatiquement l’image associée à votre compte à l’aide de Gravatar.

Cela semble compliqué, n’est-ce pas ? Eh bien, c’est idiot. Connectez-vous à Gravatar.com avec le même utilisateur de WordPress.com et ajoutez autant d’e-mails et de photos de profil que vous le souhaitez. Vous pourrez attribuer une image différente pour chaque e-mail, ce qui est très utile pour centraliser la gestion des avatars de toutes vos marques et de vos blogs sur un seul compte.

Configuration personnelle

Dans les options de configuration personnelle, dans la section utilisateurs, nous pouvons sélectionner la langue du panneau de configuration de WordPress, ce qui est assez important pour ceux qui ne veulent pas utiliser l’anglais. Un peu plus bas, nous avons la possibilité de modifier le nom d’utilisateur et le mot de passe pour accéder à notre blog, ainsi que l’adresse électronique où nous voulons recevoir les notifications du blog.

Outils : importation et exportation

Il est assez fréquent que quelqu’un veuille passer d’une plate-forme CMS, par exemple de Blogguer à WordPress. Heureusement pour tous, ces plateformes disposent d’outils permettant d’exporter et d’importer du contenu via des fichiers XML.

Le processus est simple, il suffit d’exporter le fichier XML contenant les informations dont vous avez besoin à partir de l’ancien blog (message, commentaires, pages) et de l’importer dans le nouveau avec la possibilité de l’importer.

Si, à un moment donné, vous souhaitez supprimer définitivement votre site de WordPress.com, voici la possibilité qui vous est offerte.

Configuration de base

C’est l’un des premiers points que vous devriez revoir lorsque vous commencez votre blog. Je vais me concentrer sur les sections les plus importantes.

Généralités

Le titre et la description sont essentiels. Faites attention au fuseau horaire, car s’il est mal configuré et que vous programmez un message, il sera publié à une heure différente de la vôtre. Vous devez préciser ici la langue dans laquelle vous écrivez dans votre blog.

Ecriture

Il est bon de sélectionner une catégorie par défaut pour vos messages. Cela évitera qu’un de vos postes n’apparaisse comme « non classé » dans un oubli.

Lecture

L’option « Affichage en première page » est essentielle lors de la création de blogs et de pages avec WordPress. Il définit essentiellement si notre « page d’accueil » sera notre blog ou toute autre page statique que nous déciderons.

Nombre maximum d’entrées

Faites attention au nombre maximum d’entrées que votre blog affichera, je ne recommande pas plus de 5 ou 6. Cette balise, ainsi que la balise « more », sera fondamentale pour avoir un blog à chargement rapide.

Visibilité

Vous devez autoriser les moteurs de recherche à indexer le site dès que possible. Vous pouvez utiliser cette option pendant que vous les construisez et que vous créez les premiers contenus, de sorte qu’elle n’apparaîtra pas dans les résultats de la recherche.

Commentaires

Dans cette section, vous pouvez configurer les commentaires. Par exemple, je vous recommande d’utiliser l’option « Pour faire apparaître un commentaire » : L’auteur du commentaire doit avoir un commentaire préalablement approuvé », nous devons donc seulement modérer le premier commentaire de chaque utilisateur. Personnellement, je vous recommande également de désactiver l’option selon laquelle les utilisateurs doivent être enregistrés, car cela rend la participation difficile.

Partager

Je voulais faire une remarque séparée avec cette section des paramètres de WordPress. Je pense qu’il est très important d’être clair à ce sujet, car cela nous permet de distribuer notre contenu plus et mieux. Une bonne organisation lors de la diffusion de contenu sur les réseaux est l’une des qualités les plus recherchées par les agences de médias sociaux lorsqu’elles engagent un Community Manager.

  • Tout d’abord, nous avons la possibilité de diffuser. Utilisez-le si vous voulez connecter votre blog à vos comptes dans vos réseaux sociaux, vos nouveaux billets y seront automatiquement publiés. Je préfère le faire à la main.
  • Boutons de partage : Ce sont les boutons que vous voyez à la fin de chaque message et qui nous permettent de tweeter et de recommander les messages que nous aimons.
  • Nom d’utilisateur Twitter : n’oubliez pas de remplir cette case. Ainsi, lorsque les lecteurs voudront tweeter à partir de votre article en utilisant le bouton de partage, ils obtiendront automatiquement votre nom d’utilisateur et vous mentionneront.

Statistiques

L’une des choses qui nous a le plus manqué sur WordPress.com est Google Analytics. Cependant, nous pouvons nous faire une bonne idée du trafic sur notre site avec ceux qui sont mis en œuvre. D’où viennent nos visites, quels mots-clés, quelles entrées ou pages sont les plus consultées… Voici quelques clés qui nous aideront à savoir ce qui fonctionne le mieux et quels contenus nous aident à avoir plus de visibilité.

Mes blogs

C’est une option qui est assez cachée et qui a une fonction assez importante : changer l’URL de votre blog. Il s’avère que vous avez fait une erreur et que vous voulez changer « miblog.wordpress.com » en « migranblog.wordpress.com ». Où dois-je le faire ? Dans la section « Mes blogs », à l’intérieur de la section « Bureau ». Vous pouvez y changer l’adresse et transférer le blog à un autre propriétaire.

Boutique

Comme je l’ai déjà mentionné, en parlant de personnalisation et de modèles, WordPress.com offre certains services et améliorations. Certains sont fortement recommandés, comme l’achat de votre propre domaine. Le prix est un peu plus élevé que celui des bureaux d’enregistrement habituels, mais ce n’est pas beaucoup et ils rendent la tâche très facile.

Vous pouvez également rediriger un domaine que vous possédez par l’intermédiaire d’un autre bureau d’enregistrement. Ils nous offrent également la possibilité de rediriger notre blog vers un autre site web, très utile pendant une saison où vous passez à dot org, par exemple. En outre, ils proposent toutes sortes d’améliorations pour votre blog.

Nous mettrons à jour ce manuel WordPress à chaque nouvelle fonctionnalité

J’espère que cela vous aidera à vous orienter vers toutes les fonctionnalités que WordPress.com peut vous offrir. C’est une excellente plateforme et tous nos étudiants du cours de gestionnaire de communauté en parlent sur leur blog. Si vous souhaitez avoir un site web hébergé sur votre propre serveur avec encore plus de fonctionnalités, vous pouvez utiliser WordPress.org. Dans nos cours WordPress en classe et en ligne, chaque étudiant crée sa propre page WordPress sur son propre hébergement.

Nous mettrons à jour ce manuel au fur et à mesure que de nouvelles fonctionnalités seront disponibles. En avons-nous oublié certaines ? Avez-vous des recommandations pour WordPress que vous pouvez partager avec nous ? Merci de lire et de partager.

Découvrez tous nos articles marketing et digital :