Comment faire un brainstorming et générer des idées créatives pour votre entreprise

Les entreprises doivent continuellement prendre des décisions, résoudre des incidents ou chercher des alternatives à certains problèmes et procédures et améliorer leurs processus. Pour faire face à ce type de situation et éviter de choisir les solutions les plus courantes, qui finalement vous mènent au même point de départ, il est intéressant d’utiliser des techniques de créativité telles que le Brainstorming pour générer des solutions innovantes et efficaces.

Qu’est-ce que le Brainstorming ?

Le brainstorming est une technique de création, conçue en 1939 par Alex Faickney Osborn, qui se base sur l’interaction entre les membres d’un groupe pour créer de nouvelles idées sur un sujet particulier.

Définition : Le brainstorming, également connu sous le nom de brainstorming, est une technique de groupe créatif dont l’objectif est de générer de nouvelles idées sur un sujet ou un problème spécifique dans une atmosphère détendue.

Selon cette technique, l’interaction entre les différents membres du groupe renforce la créativité et génère des idées qui, en travaillant individuellement, ne seraient pas réalisées. Ainsi, grâce au travail de groupe, les idées des utilisateurs sont transmises aux autres membres du groupe.

A quoi sert un brainstorming ?

Le brainstorming est principalement utilisé pour :

  • Générer beaucoup d’idées. Un exemple serait quand vous voulez démarrer une entreprise et que vous ne savez pas quoi faire
  • Améliorer la créativité des équipes de travail. Par exemple, lorsqu’on vous demande de créer un logo pour un client.
  • Rechercher de nouvelles opportunités pour résoudre des problèmes ou améliorer certains processus de l’entreprise.

L’utilisation du Brainstorming aide à résoudre les problèmes, à générer des solutions innovantes et à surmonter le conformisme dans un certain travail ou une certaine situation. Parfois, il peut aussi aider à trouver des opportunités d’affaires idéales à mettre en œuvre dans une entreprise.

Session de brainstorming pas à pas

Phase 1. Préparation du brainstorming

Avant de réaliser une séance de brainstorming, il est nécessaire de connaître plusieurs aspects fondamentaux du brainstorming tels que les règles de base, les chiffres qui interviennent dans la séance, l’espace dans lequel elle se déroule et, enfin, les erreurs courantes à éviter à tout prix. De cette façon, toutes les étapes nécessaires sont réalisées pour que le brainstorming soit satisfaisant et qu’il soit plus facile d’atteindre l’objectif fixé.

Il y a quatre règles principales à suivre lors d’un brainstorming :

  • Suspendre le jugement

Pendant le processus de génération d’idées, aucune évaluation ou critique ne doit être faite à leur sujet. Seules les idées sont écrites, l’évaluation se fait ensuite. Cette règle est très importante et peut-être la plus difficile à suivre pour les gens, car nous sommes formés pour être analytiques et pratiques.

  • Penser librement

Les idées les plus pratiques naissent souvent d’autres idées qui, pour la plupart, sont irréalisables. Par conséquent, il est très important pour une session de brainstorming efficace que les utilisateurs pensent librement et aient des idées impossibles. De cette façon, il est possible de sortir des idées logiques et habituelles, encourageant ainsi la création de nouvelles solutions.

Il est plus facile de perfectionner une idée que d’en créer une nouvelle.

  • La quantité est importante

Lors d’un brainstorming, nous essayons de générer une grande quantité d’idées, puis de choisir la meilleure. Il en est ainsi pour deux raisons :

Au début, les idées les plus évidentes et les plus courantes apparaissent généralement dans l’esprit, donc ces idées ne sont pas innovantes. Plus la session génère d’idées, plus celles-ci peuvent être choisies, combinées et adaptées pour résoudre le problème posé au départ.

  • Effet multiplicateur

Les remue-méninges ne se contentent pas d’apporter leurs réflexions, mais peuvent aussi suggérer des améliorations ou combiner les idées des autres. Ainsi, les idées de certains utilisateurs servent de stimulant pour les autres participants.

Améliorer un aspect d’une idée irréalisable peut en faire la solution parfaite au problème.

Principaux acteurs

Modérateur

C’est la personne chargée d’orienter la séance de brainstorming pour qu’elle soit efficace et atteigne l’objectif fixé. Cette figure est essentielle, car elle sert de filtre pour résoudre les doutes, et modère et dynamise la participation des membres.

Secrétaire

Le secrétaire est la personne chargée de résoudre tout problème ou besoin pouvant survenir au cours de la session. Il ou elle est aussi la personne qui écrit toutes les idées qui surgissent pendant la séance de remue-méninges. Selon le nombre de participants à la session, le secrétaire peut ou non participer à la session.

Participants

Ce sont toutes ces personnes qui prennent part au processus de remue-méninges pour trouver et proposer des solutions au problème proposé.

Pour qu’une séance de #Brainstorming soit efficace, elle doit d’abord être bien organisée

Choix de l’espace

L’espace est un facteur important dans le brainstorming. Il est conseillé de le faire dans une grande pièce, avec de la lumière naturelle et des tableaux noirs pour écrire.

Parfois, souvent, cet espace idyllique n’est pas disponible. Par conséquent, vous devriez tenir compte des facteurs suivants, dans la mesure du possible, pour que le remue-méninges soit efficace :

  • Le lieu où se déroule la session doit être spacieux. Cela permettra d’améliorer la fluidité et la créativité des participants.
  • Le mobilier de la salle doit être aussi confortable que possible pour les participants à la session.
  • Il est nécessaire d’avoir un tableau noir, un ordinateur ou des cahiers où noter les idées générées par les participants.
  • La disposition des participants devrait les encourager à se mettre en face les uns des autres, à promouvoir la communication et la génération d’idées.
  • Source d’hydratation avec de l’eau et des boissons riches en sucre et en caféine. De cette façon, les neurones sont maintenus éveillés

Problèmes courants lors d’un brainstorming

  • Défaut de définir clairement les objectifs de la session
  • Perte de concentration sur l’objectif principal. Le modérateur doit rediriger la session.
  • Choisir le mauvais modérateur pour la session. Si le modérateur ne dirige pas bien la session, celle-ci ne sera pas réussie.
  • Choisir des membres spécialisés dans le sujet à discuter. Cela ne fera que générer des perspectives qui ont déjà été créées.
  • Un très grand groupe de participants encourage de nombreux utilisateurs à ne pas parler et à perdre des opinions précieuses.
  • Choisir les premières idées comme étant les meilleures. Cela influence l’orientation du reste des idées.

Phase 2. Développement de la séance de remue-méninges

Une fois que vous avez préparé tous les éléments pour le brainstorming, il est temps de commencer la session. Le brainstorming se déroule en quatre étapes : échauffement, génération d’idées, amélioration des idées et enfin évaluation.

Énoncé du problème

Il est temps de commencer à réfléchir. À ce stade, vous devriez :

  • Expliquer l’objectif de la session aux participants.
  • Établir une durée maximale pour la séance de remue-méninges.
  • Indiquez un nombre maximum ou minimum d’idées à réaliser.
  • Rappelez-vous les règles de base à suivre lors d’une séance de remue-méninges.

Une fois cela dit, les participants devraient commencer à donner libre cours à leur imagination et à dire les idées qu’ils ont trouvées pour résoudre le problème posé.

Techniques pour définir le problème

Il s’agit de techniques qui, bien que n’appartenant pas en tant que telles au brainstorming, sont nécessaires pour parvenir à une définition optimale du problème. En général, elles ne se font pas avec tous les collaborateurs, mais seulement avec le modérateur et quelques participants de la session.

Technique des 5 pourquoi

Qu’est-ce que c’est ?

C’est une technique assez simple mais efficace. Il consiste à demander 5 fois de suite pourquoi une situation, une action ou une chose se produit afin de comprendre en profondeur la cause ou la motivation ultime du processus.

Comment il est appliqué. Exemple :

  • Problème : Les roues de la voiture sont dégonflées
  • Pourquoi sont-ils dégonflés ? – Parce qu’ils n’ont pas gonflé.
  • Pourquoi ne sont-ils pas gonflés ? – Parce que je n’ai pas remarqué.
  • Pourquoi avez-vous regardé ? – Parce que je n’ai pas pris la voiture.
  • Pourquoi n’avez-vous pas utilisé la voiture ? – Parce que je n’ai pas eu le temps.
  • Pourquoi n’avez-vous pas eu le temps ? – Parce que j’ai voyagé.

Si on nous laissait seuls avec la première réponse, on pourrait changer tous les pneus en pensant qu’ils sont à plat. Cependant, après plusieurs questions, nous constatons que la faute est le manque de soins.

Génération d’idées

Avant de commencer le brainstorming, il est nécessaire de briser la glace entre les participants à la session. Ceci est important pour encourager un meilleur fonctionnement collectif pendant le brainstorming et pour éviter d’éventuelles tensions entre les participants.

Il est courant d’utiliser des jeux et/ou des quiz tels que nommer tous les objets ayant un prix inférieur à 20 euros ou dire toutes les espèces d’animaux.

Une fois le jeu terminé, il est temps de commencer à générer des idées qui peuvent résoudre le problème posé précédemment.

Techniques pour générer des idées

Ce sont des techniques qui permettent de multiplier la génération d’idées et, lorsqu’elles sont bien combinées, contribuent à faire de la séance de remue-méninges un succès.

Brainstorming classique

Qu’est-ce que c’est ?

C’est la technique originale du Brainstorming. La seule chose que vous devez faire pour le suivre est d’expliquer le problème et de générer des idées.

Comment il est appliqué ?

Pour utiliser cette technique, il suffit de poser le problème ou de poser une question aux participants et ils vous diront tout ce qu’ils peuvent penser à ce sujet.

Toutes ces idées doivent être notées par le secrétaire de la session et enregistrées. Dans ce cas, il est également conseillé qu’il soit dans un endroit visible pour tous les participants et qu’il encourage ainsi la combinaison des idées.

Quand est-il utilisé ?

Cette technique est recommandée lorsque la séance de remue-méninges est tenue avec des participants qui ont déjà de l’expérience dans ce type de séance.

Tout brainstorming comporte 3 phases : identification du problème, génération d’idées et analyse.

Analyse et choix

Avec cette dernière étape, les idées sont analysées et la plus appropriée/intéressante est choisie pour résoudre le problème posé au début de la session et, par conséquent, la session de brainstorming est terminée.

Techniques d’analyse

Les techniques d’analyse sont très importantes dans une séance de remue-méninges, car elles vous aident à visualiser les idées générées en fonction de caractéristiques communes, à créer des catégories d’idées et enfin à choisir la meilleure solution.

Regroupement d’idées

Qu’est-ce que c’est ?

C’est une technique qui nous aide à catégoriser un grand nombre d’idées, puis à choisir par vote la plus appropriée.

Comment il est appliqué. Exemple

La première chose à faire est d’écrire toutes les idées générées dans la session sur un post-it et de les mettre sur un mur ou un tableau. De plus, il faut ajouter un post-it avec l’objectif général pour ne pas perdre le focus.

Une fois que vous avez toutes les idées exposées sur le mur, il est temps de les classer par équipes. De cette façon, vous rassemblez les idées liées par leurs caractéristiques ou leurs fonctionnalités. Mettez-les l’une sur l’autre afin de voir d’un seul coup d’œil combien d’idées chaque catégorie a.

** Si certaines idées ne rentrent dans aucune catégorie, ne vous inquiétez pas. Laissez-les en liberté.

Lorsque vous avez toutes les idées séparées par des catégories, examinez-les et donnez à chaque catégorie un nom représentatif.

Enfin, distribuez des votes à chaque membre du groupe (autant que vous le souhaitez, mais donnez à chacun le même nombre) afin qu’ils puissent choisir l’idée ou les idées qu’ils préfèrent. L’idée ayant reçu le plus de votes sera choisie.

Une autre option consiste à choisir l’idée par consensus. Cette option prend plus de temps, car elle nécessite l’accord des différents participants, mais elle est meilleure lorsqu’il s’agit de mettre en œuvre l’idée.

Quand l’utiliser ?

Pouvoir analyser un grand nombre d’idées en les classant par catégories.

Conseils pour rendre une séance de brainstorming plus efficace

Encouragez la proposition de mauvaises idées

Pour qu’une séance de brainstorming soit vraiment efficace, tous les membres doivent se sentir à l’aise et ne pas être gênés de partager leurs idées, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Cela est particulièrement important lorsque certains participants sont timides ou peuvent avoir l’impression de parler en public.

Une très bonne idée pour mettre fin à ces sentiments négatifs est de passer quelques minutes de la séance à encourager les participants à trouver des idées stupides. Cela rend l’atmosphère plus détendue et ils perdent tout embarras possible.

Si les participants ne sont pas réceptifs, l’animateur devrait commencer à dire leurs mauvaises idées.

Une fois que l’objectif de détendre l’équipe participante a été atteint, il est temps de recentrer le brainstorming sur des idées réalisables et utiles.

Organiser des jeux pour encourager l’improvisation

Pour que la créativité puisse s’exprimer, il est nécessaire de créer une bonne atmosphère/un bon climat. C’est pourquoi de nombreux brainstormings commencent par des jeux d’improvisation qui aident à promouvoir la bonne ambiance et la détente.

« Cette expérience nous a détendus et a ouvert nos esprits avant de commencer la session de brainstorming plus traditionnelle » – Corey Blake

Créer des panneaux d’inspiration

Les panneaux d’inspiration, aussi appelés moodboards, sont l’un des moyens les plus utilisés pour faire circuler les idées, les émotions et les sentiments.

Les Moodboards sont très utiles lorsque vous voulez traiter de nouveaux concepts de marque et de design.

Pour ce faire, dans ces moodboards, on utilise plusieurs images, on combine des couleurs et d’autres éléments visuels qui sont directement ou indirectement liés au sujet ou au problème à résoudre.

Les moodboards que vous utilisez dans votre brainstorming peuvent être sur un bouchon, un tableau noir ou virtuel comme l’exemple que vous avez juste au-dessus. Vous pouvez également utiliser d’autres outils tels que les applications moodboard pour vous aider à organiser et à partager votre propre panneau d’inspiration.

Changez de place

Le brainstorming dans un espace différent peut affecter le fonctionnement du cerveau, donc si vous passez à un environnement motivant, des idées plus nombreuses et meilleures seront générées.

Outils en ligne pour le brainstorming

Vous trouverez ci-dessous 7 outils en ligne qui vous aideront à gérer et à améliorer votre séance de remue-méninges. Tous sont gratuits et vous permettent d’ajouter d’autres participants.

IdeaBoardz

IdeaBoardz est un outil qui permet de créer et de configurer une carte virtuelle. Vous pouvez également créer une section différente pour chaque problème ou situation pour lequel vous devez faire un remue-méninges.

Une fois cette partie créée, vous pouvez inviter d’autres utilisateurs à ajouter des commentaires avec leurs idées. De plus, IdeaBoardz vous permet de faire des votes similaires à ceux de Facebook  » J’aime « , il peut donc être très utile d’établir un ordre de priorité lors de l’évaluation des idées.

Realtime Board

Realtime Board est très similaire à un tableau blanc virtuel collaboratif où vous pouvez ajouter des commentaires et des idées sous la forme d’un post-it. C’est un outil très facile à utiliser. Vous pouvez utiliser des modèles prédéfinis et ajouter des fichiers directement à partir de Google Drive ou de votre ordinateur.

Avec la version gratuite, vous pouvez créer jusqu’à trois tableaux de brainstorming et les partager avec un maximum de trois personnes.

FreePlane

Freeplane est un outil avec lequel vous pouvez créer des cartes mentales pour vous aider à vous structurer. Son fonctionnement est très simple :

  • Ajoutez toutes les idées que vous avez eues pendant le brainstorming.
  • Organisez-les avec des lignes, des nœuds et des styles.
  • Visualisez le résultat et utilisez des filtres pour une meilleure expérience.

En outre, vous pouvez configurer des tâches et des rappels, ainsi que présenter le résultat comme s’il s’agissait d’un Prezi.

Utiliser des outils en ligne pour vous aider à organiser et à gérer toutes les idées générées dans #Brainstorming

Coggle

Coggle est un outil permettant de capturer les différentes nuances d’un sujet de manière très visuelle et de les partager avec d’autres utilisateurs. Dans ces diagrammes, vous pouvez ajouter des images, définir des couleurs et dessiner des liens. Il possède également une section d’inspiration où vous pouvez voir les diagrammes que d’autres utilisateurs ont créés.

Avec le plan libre, vous pouvez créer trois diagrammes privés, mais publics autant que vous le souhaitez. Une fois terminé, vous pouvez l’exporter au format PDF ou PNG.

WiseMapping

WiseMapping est un projet open source avec lequel vous pouvez collaborer avec d’autres utilisateurs et créer des cartes mentales avec des polices, des couleurs et des icônes personnalisées. Une fois que vous l’avez terminé, vous pouvez l’exporter.

C’est un outil gratuit pour les entreprises, donc il est idéal non seulement comme aide au brainstorming, mais pour tout projet.

Ideament

Ideament est une application qui sert à créer des cartes mentales, des concepts et des organigrammes où placer, organiser et disséquer une idée ou un problème. Une fois terminé, vous pouvez exporter toute l’information dans un schéma de texte, la partager par courriel, sur Google Drive ou en format image.

Conclusion

La créativité, l’innovation et la différenciation sont aujourd’hui des éléments que toute entreprise recherche et dont elle a besoin. Le brainstorming peut être très utile pour réaliser quelque chose de vraiment différent et qui surprend vos clients et utilisateurs.

Cependant, c’est une technique qui, bien qu’elle ne semble pas complexe, a de nombreux facteurs qui la forment et influencent son résultat. Par conséquent, vous devez faire attention à chacun d’eux, sinon les résultats que vous obtiendrez ne seront pas ceux que vous attendez.

Si vous décidez finalement de faire une séance de brainstorming, j’espère que ce contenu vous aidera à améliorer vos résultats et à tout préparer parfaitement.

Racontez-nous dans les commentaires votre expérience et dans quelles situations vous avez utilisé le brainstorming.