33 hacks infaillibles du neuromarketing appliqués à la CONVERSION et au SEO

Faire en sorte que nos utilisateurs effectuent des actions sur notre site web peut être une tâche compliquée. Cependant, certaines stratégies de neuromarketing peuvent nous aider à mieux comprendre comment nos clients pensent et interagissent avec certains contenus. Mais comment pouvons-nous utiliser ces stratégies sur un plan pratique pour augmenter les conversions ?

Afin de mieux s’adapter à l’esprit irrationnel des acheteurs, bon nombre de ces techniques ont été utilisées dans la publicité traditionnelle et maintenant dans le monde en ligne également.

La façon dont nous effectuons nos recherches sur Google, dont nous choisissons la meilleure réponse du moteur de recherche, a également beaucoup à voir avec cette irrationalité. Par conséquent, le positionnement sur le web a beaucoup à voir avec les attitudes des utilisateurs.

Mais là où nous pouvons certainement mieux jouer avec ces éléments psychologiques, c’est dans notre stratégie de CRO. Comme dans le monde physique, les consommateurs répètent leurs attitudes biaisées dans le processus d’achat et l’interaction sur les sites web. Nous agissons avec la même irrationalité tant dans les rayons d’un supermarché que sur un site internet où nous allons acheter.

Comprendre comment fonctionnent ces biais cognitifs et comment nous réagissons à certains stimuli vous aidera à augmenter vos conversions.

L’ancrage

Cet effet renvoie à la tendance à se laisser trop emporter par la première impression et à conditionner notre vision de l’avenir en fonction de cette impression. En d’autres termes, notre esprit attache trop d’importance à la première information que nous recevons et, plus tard, nous l’apprécions sur la base de cette première information.

  • Utilisez des titres, des images et des vidéos puissants.
  • Incitez l’utilisateur dans vos pages de destination à interagir ou à envoyer des messages choquants. (Vous êtes en de bonnes mains / Multipliez votre marque par 10)
  • Vous pouvez faire allusion à des questions qui existent déjà dans l’esprit de l’utilisateur. (Vous voulez plus de pistes, vous voulez plus d’utilisateurs…)

Effet de l’autorité

Nous avons tendance à donner de la crédibilité à tout ce qui est approuvé par une figure d’autorité ou une communauté d’utilisateurs (récompenses, reconnaissances, etc.). Il s’agit là de quelques actions utiles pour tirer parti de l’effet de l’Autorité :

  • Faites un peu de marketing d’influence.
  • Faites appel à des prescripteurs de votre secteur.
  • Montrez votre popularité, votre soutien à votre marque.
  • Donnez de la visibilité aux prix prestigieux qui soutiennent votre marque.

Cascade de visibilité

Plus une idée est réaffirmée et plus les faits qui la renforcent se produisent, plus elle pénètre efficacement l’esprit de l’utilisateur.

Gardez ces conseils à l’esprit :

  • Travaillez mieux sur votre contenu, votre copie, votre conception et améliorez votre visibilité.
  • Créer des campagnes très virales qui vous permettront de rester longtemps dans l’œil du public

L’effet Backfire

Parfois, un utilisateur reçoit des informations rationnelles qui nient ses convictions tout en s’affirmant davantage à leur sujet. Bien souvent, ces messages venus de l’extérieur, loin de nous convaincre, réaffirment nos idées initiales. C’est généralement le cas des opinions politiques.

Une façon de tirer profit de ce biais est de détecter les préjugés de l’utilisateur et de travailler à partir de là.

Il n’est pas difficile de trouver des pages de renvoi qui jouent avec cette ressource. L’idée principale est de se mettre d’accord avec l’utilisateur, de renforcer ce préjugé pour capter son attention et, à partir de là, d’essayer de le convaincre du contraire et d’améliorer ainsi la conversion.

L’importance du résultat

Les utilisateurs évaluent souvent la qualité ou l’importance de quelque chose en fonction des chiffres ou des résultats. Les résultats peuvent être étayés par des mots, mais les chiffres contribuent beaucoup plus à améliorer la conversion.

  • Comprend des chiffres qui garantissent que votre service est bon pour nos utilisateurs :

Saviez-vous que le neuromarketing définit trois types de cerveaux ? Si vous voulez approfondir les techniques de neuromarketing, je vous recommande ce guide qui comprend des stratégies et des exemples de cas réels :

Guide du neuromarketing : 20 stratégies qui fonctionnent et des exemples

L’effet de tendance

Les gens sont plus disposés à consommer ce que les autres consomment et à penser ce que les personnes d’influence pensent. Par exemple :

  • Découvrez qui sont les personnes influentes dans votre secteur et essayez d’influencer leurs communautés.
  • Ajoutez des preuves sociales sous forme de chiffres et de témoignages dans les domaines des frictions, des formes de conversion, des ventes, etc.
  • Ajoutez des témoignages, et approuvez-les d’une manière ou d’une autre (lien vers les réseaux sociaux)
  • En matière de référencement, les étoiles de classement, montrent que plusieurs utilisateurs ont approuvé la qualité d’un contenu.

Biais de crédibilité

L’un des éléments qui rend le consommateur le plus hésitant est le prix. Souvent, lorsqu’il est trop bas, les utilisateurs deviennent méfiants et cessent d’acheter.

Si un argument semble trop beau pour être vrai, alors nous pouvons le considérer comme faux, nous nous méfions de lui.

Lorsque vos prix sont inférieurs à ceux du marché, justifiez si nécessaire. Vous ne pouvez pas avoir une série de dépenses qui vous permettent une marge de prix différente de celle de la concurrence (pas de magasin physique, moins d’intermédiaires, etc.). Si c’est le cas et que vous voyez que cela est bénéfique pour votre entreprise, faites-le savoir à vos utilisateurs.

Comparaison

Les utilisateurs comparent constamment et tirent leurs propres conclusions.

  • Profitez de ce biais pour optimiser vos SERP. Nous pouvons tirer profit de ce comportement, par exemple, lors de la conception de nos métadescriptions. De bons titres, en ajoutant des éléments tels que de riches bribes, des étoiles de classement et tout ce qui rend nos SERP attrayants.

Effet miroir

Cet effet signifie que lorsque nous voyons quelqu’un faire quelque chose, nous nous imaginons le faire.

L’un des éléments les plus répandus du neuromarketing est les neurones miroirs. En raison de leur fonctionnement, lorsque nous voyons quelqu’un faire quelque chose, nous nous imaginons inconsciemment dans la même situation.

  • Montrez votre produit ou service en action. Montrez une personne qui apprécie vos services ou vos produits par le biais de photos ou de vidéos. Faire en sorte que l’utilisateur se visualise en train d’utiliser ce service ou ce produit.
  • Allez à la rubrique « Conte » ; créez une histoire où le personnage principal est très similaire à l’utilisateur ou a les mêmes besoins. Ainsi, il se sentira identifié. L’important est de générer de l’empathie chez l’utilisateur.

Lorsque vous vendez, montrez que vos produits/services sont utilisés par d’autres personnes.

Nécessité de résoudre les problèmes

Un grand pourcentage d’utilisateurs achètent quelque chose pour résoudre un problème ou tout ce qu’ils identifient comme tel.

C’est précisément la racine du marketing : les marques sont disponibles pour aider les utilisateurs à résoudre leurs problèmes. Il ne s’agit pas de vous, de votre produit, mais de la manière dont vous allez aider votre client à répondre à un besoin.

  • Rappelez-lui quel est son problème, dites-lui que vous le comprenez et montrez-lui comment vous pouvez l’aider.

Nécessité de faire partie d’une communauté

Nous avons tendance à vouloir nous intégrer dans un groupe, nous aimons faire partie d’une communauté. Au-delà d’une préférence rationnelle, il semble que nous gardions dans notre cerveau la nécessité de faire partie d’un troupeau. d’un groupe commun.

De nombreux blogueurs ont recours à cette réaction humaine et l’utilisent pour rédiger leurs pop-ups afin d’attirer des abonnés.

Effet de contraste

La réduction de la perception de quelque chose par rapport à un autre élément qui contraste fortement.

Les plans tarifaires de nombreux sites web profitent à juste titre de ce biais. Ils proposent à l’utilisateur trois plans alternatifs et tentent de faire en sorte que l’un d’entre eux se démarque des autres.

La couleur est un élément qui donne beaucoup de jeu dans ce sens lorsqu’il s’agit de mettre en valeur un des plans. Vous pouvez également utiliser la taille ou le texte comme « Option la plus populaire ».

La conversion fonctionne beaucoup mieux lorsque l’on compare entre 3 options et moins lorsque l’on donne aux utilisateurs le choix entre A ou B.

Réciprocité

Nous avons tendance à rendre la pareille lorsque nous nous sentons concernés. C’est une excellente nouvelle pour les créateurs de contenu. Souvent, nous voulons viraliser le contenu, le diffuser, atteindre plus de gens.

La meilleure façon d’y parvenir est de créer un contenu de qualité, qui aide l’utilisateur, qui lui donne de la valeur. Il est possible, en réciprocité, que l’utilisateur partage volontairement notre contenu, le recommande par le biais de liens ou de mentions.

Cependant, nous devons tenir compte du fait que si l’utilisateur considère que le prix à payer est trop élevé, il ne le paiera pas.

Ce préjugé s’applique beaucoup lorsqu’il s’agit de faire venir des clients en ligne. Lorsqu’il s’agit de saisir des pistes en échange de contenus de valeur, faisons des formulaires simples, qui n’impliquent aucun effort pour la piste potentielle.

Si vous créez un contenu de qualité, qui apporte de la valeur à l’utilisateur et l’aide, l’utilisateur récompensera votre travail

L’effet de halo

Elle consiste à attribuer une caractéristique générale à quelque chose à partir d’un seul détail. Autrement dit, à partir d’un seul élément (souvent visuel), nous déduisons beaucoup d’autres caractéristiques. Nous les associons automatiquement, de la même manière que nous associons le beau au bon.

Il a été largement utilisé dans la publicité en plaçant des figures de confiance et des personnes célèbres, comme visage de nos produits.

Le délit de connaissance

Faites semblant de parler à vos utilisateurs comme s’ils étaient vous, à un niveau technique ou élevé, sans penser qu’ils ne sont pas comme vous ou qu’ils parlent comme vous. Encore une fois, il ne s’agit pas de vous, mais de votre client ou de votre public.

Si votre utilisateur ne parle pas votre langage technique, créez un contenu plus proche et plus compréhensible.

Gardez cela à l’esprit lorsque vous concevez votre stratégie de communication, votre texte et votre conception.

Comme nous le voyons dans cet exemple, Ensalza se connecte avec une entreprise qui a besoin de ses services web, qui ne gère pas le vocabulaire du média. Il n’a pas besoin d’entrer en contact avec les concepteurs de sites web, car ce n’est pas sa cible, si c’est le cas, il pourrait utiliser une terminologie plus spécifique.

Empathie

Les usagers réagissent très bien lorsqu’ils sont traités avec empathie. Les marques devraient faire un exercice pour se mettre à la place des consommateurs.

Plus il y a d’empathie, plus il est facile de se connecter.

Il est important de transmettre ce lien et cette empathie dans nos images, nos vidéos, nos textes et même dans de petits éléments comme un bouton d’abonnement.

Mémoire sensorielle iconique

C’est une mémoire immédiate basée sur des stimuli visuels. Il s’agit d’un élément du système de mémoire visuelle, qui comprend également la mémoire visuelle à court et à long terme.

Rendons les pages de destination si visuellement attrayantes qu’elles restent dans la mémoire de l’utilisateur.

Effet de primauté

Nous accordons beaucoup d’attention aux premières informations que nous recevons sur un sujet. En d’autres termes, lorsque nous sommes confrontés à une liste ou à des éléments, nous avons tendance à mieux nous souvenir du premier et du dernier éléments.

Cela s’applique à un catalogue de produits ou au texte d’une page web. Parions sur les pages de renvoi que dès qu’elles entrent en surprise, l’utilisateur est choqué.

Il fonctionne également pour les prix. Les sites web tels que Booking lancent généralement un premier prix qui tend ensuite à baisser. Cependant, l’utilisateur conserve ce premier prix comme « le prix réel ». Ensuite, il y aura toutes les remises et tous les rabais qui améliorent la conversion.

Tendance à la satisfaction immédiate

Le cerveau a tendance à rechercher la récompense le plus rapidement et le plus simplement possible.

  • Sur vos sites web, réduisez le temps et la distance pour obtenir la récompense. Comme nous le voyons dans cet exemple, dès que nous atterrissons, ils nous proposent une solution.

Tendance à réduire l’incertitude

Le cerveau a tendance à vouloir la sécurité ou la certitude de quelque chose le plus tôt possible. Aidez vos clients à résoudre leurs problèmes le plus rapidement possible.

Lorsqu’il s’agit de création de contenu et de positionnement sur le web, nous pouvons faire fonctionner nos SERPS en tirant parti de ce biais. Par exemple, vous pouvez poser une question dans le titre et montrer la solution à cette question dans la méta description de l’article.

Si l’utilisateur voit que dans l’article se trouve la solution à ce qu’il doit résoudre, il cliquera sur votre message.

Illusion de contrôle/choix

Le cerveau envoie des signaux de bien-être lorsque vous vous sentez en contrôle ou libre de faire ce que vous voulez. Donnez à votre utilisateur le sentiment qu’il maîtrise la situation, qu’il est libre de choisir.

Posez vos questions d’utilisateur depuis votre site web sur un ton qui en fait le protagoniste :

  • Que voulez-vous améliorer dans votre service ?
  • Quand voulez-vous atteindre votre prochain objectif de vente ?
  • Dans combien de temps souhaitez-vous atteindre les 20 000 abonnés de votre chaîne YouTube ?

Effet marque

Selon la manière dont les informations sont présentées, différentes conclusions peuvent être tirées. Au sein d’un site web, de nombreux aspects peuvent être optimisés en fonction de ce « cadre ». Essayez de donner la version la plus positive de l’information.

La façon dont vous présentez votre proposition de valeur est aussi importante que la valeur réelle de votre proposition. Par exemple :

  • C’est mieux « 75% des utilisateurs l’obtiennent » que « Seulement 25% des utilisateurs ne l’obtiennent pas ».
  • Si vous allez présenter les prix, il vaut mieux le faire sur une base mensuelle et non annuelle. Veillez à ce que la silhouette soit la plus belle possible. C’est mieux 199, que 200.
  • Si vous allez soumettre des formulaires volumineux, faites-le étape par étape, afin que la première impression de l’utilisateur ne soit pas négative.

Nécessité de toucher le produit

Les possibilités de vente sont plus nombreuses si l’utilisateur peut toucher le produit et sentir qu’il l’a entre les mains. Cela fonctionne en particulier pour le commerce électronique.

Pour que l’acheteur soit le plus proche possible du produit, il faut le rendre aussi tangible que possible. Les sites web de produits tels que Canon, Sony ou Nike sont de bons exemples de la manière de procéder. Lorsqu’il s’agit de créer ce type de contenu :

  • Créer de grandes images
  • Tournant à 360
  • Cartographie d’images
  • Incluez des vidéos ou des audios si votre profil de produit l’exige

Rationalisation après l’achat

C’est la tendance à justifier l’achat après qu’il a été effectué sur des bases rationnelles. Payer fait mal. Lorsque nous payons, la zone douloureuse du cerveau est activée.

  • Aidez votre utilisateur à réduire cette douleur.
  • Poster de riches bribes d’information
  • Renforce les avantages du produit que vous avez acheté
  • Envoyez un courriel après l’achat avec plus d’informations

L’attention (simple exposition)

Nous sommes plus attentifs à nos pensées récurrentes, à nos idées, renforcées au fil du temps.

Pensez à votre marque sur le long terme, avec une vision globale, ne vous contentez pas de campagnes isolées et sans lien entre elles. Essayez de faire en sorte que votre marque soit toujours présente de manière positive dans l’esprit des consommateurs. Faire des campagnes de retargeting, créer des événements…etc.

Effet de confiance / familiarité

Un utilisateur ne se convertit pas s’il ne fait pas confiance à la marque. Intégrer des éléments de sécurité dans le web, leur montrer que le site est sûr, leur donner des garanties pour terminer la conversion.

  • Vous pouvez incorporer des certificats de sécurité, tout type de logo ou de bannière qui stimule la confiance au moment de l’achat et élimine toute insécurité ou peur chez l’utilisateur.

Report de l’achat

Il est difficile de consommer l’acte d’achat en raison de la dépense ou de la décision importante qu’il implique.

Souvent, les gens entrent dans le commerce électronique, sélectionnent des articles et les laissent dans le panier. Ils peuvent consciemment considérer qu’ils ne vont pas acheter ce produit, cependant, ils ont déjà fait un pas, ils ont déjà déclaré certaines intentions.

  • Activez sur votre site de commerce électronique une option « acheter plus tard » afin d’avoir ce panier à portée de main à un moment ultérieur, lorsque vous êtes prêt à clôturer l’achat.

Le parti pris de la dernière unité.

Ce biais fait référence à la tendance que nous avons à vouloir consommer les dernières parties ou unités d’un ensemble.

Il s’agit peut-être de l’un des biais les plus courants et les plus faciles à trouver. Il est très utile sur les sites de réservation tels que Booking.com et de nombreux magasins en ligne.

Une annonce des « 3 dernières unités » en rouge peut être très persuasive et inciter le client à conclure son achat en ligne par crainte d’être à court.

Effet d’urgence

Parallèlement au précédent, il y a l’effet d’urgence, qui est la tendance à vouloir consommer quelque chose s’il reste peu de temps pour le faire parce que « l’offre s’épuise ».

C’est-à-dire que si dans le biais précédent, le facteur déterminant était une dernière unité, ici c’est le temps.

Outre la couleur – habituellement le rouge – ou la typographie, vous pouvez inclure d’autres éléments qui renforcent le sentiment d’urgence. C’est le cas des compteurs, des décomptes, etc.

Impatience

C’est la tendance à vouloir avoir ce que l’on a acheté le plus tôt possible. Cela vaut surtout pour le commerce électronique, car dans les magasins physiques, nous avons tout ce que nous achetons sur place.

Ce laps de temps entre l’achat et la réception effective du produit par le client est inconfortable. Cela lui cause une certaine anxiété ou inquiétude.

Pour atténuer ce sentiment de malaise chez l’utilisateur, il est important de respecter les délais de livraison. En outre, nous devons explorer toute possibilité de réduire le délai de livraison (nous vous livrons dans la journée, en deux heures, etc.)

Amazon fait un très bon usage de l' »impatience » ; les utilisateurs de premier plan reçoivent souvent leurs achats le même jour.

Contexte

Ce préjugé dit que la perception dépend du contexte, du temps et du lieu. Le contexte peut évoquer des émotions et des désirs. Le contexte peut générer des émotions et des désirs.

Des entreprises comme Just Eat jouent avec cet effet à leur avantage et facilitent la création de ce contexte. Ils ont un produit qui n’est évidemment pas destiné à la consommation quotidienne. C’est une cible qui achète lors d’occasions spéciales (matchs, réunions d’amis, etc.)

Comme stratégie, la marque profite des grands événements (jeux, anniversaires, etc.) et vous envoie des notifications avec des rappels vous souhaitant le meilleur et vous faisant bénéficier d’une réduction pour la nuit de l’événement.

Nécessité d’une simplification

Le cerveau essaie de simplifier tous les processus et de travailler le moins possible pour économiser l’énergie.

Par exemple, persuadez votre cible qu’il est facile d’obtenir votre produit ou service, faites en sorte qu’elle le fasse facilement…etc.

Effet de l’humour

Les messages qui incluent de l’humour peuvent être plus mémorables et avoir plus d’impact car ils attirent beaucoup plus l’attention. Le rire produit des endorphines, activant la partie du cerveau qui reconnaît le plaisir.

C’est pourquoi il est toujours bon d’inclure de l’humour dans nos textes ou nos images.

Analysez votre contenu web à partir du Neuromarketing

Le cerveau traite les images à une vitesse de 0,013 seconde. Il ne faut que 0,03 seconde pour traiter le sens des mots et seulement 0,05 seconde pour traiter la première impression faite par un site web. Tout cela nous oblige à persuader et à convaincre rapidement, efficacement et sans détours.